Témoignage Jean Wilfried AP4-2

By 1 juillet 2013Non classé

Témoignage de Jean Wilfried étudiant en agriculture

Qui

Jean Wilfried Waka, étudiant de la première promotion de CAP agricole

Projet

Renforcer le réseau d’Ecoles Familiales Agricoles

Localisation

Côte d’Ivoire – Assinzé

Jean Wilfried Waka est étudiant de la première promotion de CAP agricole à l’IFERA et ancien élève de l’EFA d’Assinzé dans le cadre du projet de formation professionnelle agricole que nous soutenons en Côte d’Ivoire.

Jean Wilfried, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle WAKA Jean Wilfried, 20 ans, étudiant à l’IFERA et originaire du village de Mougnan près de Toumodi dans la région centre de la Côte d’Ivoire.

Quel était ton parcours avant de venir à l’EFA d’Assinzé ?

Après avoir obtenu mon CEPE (Certificat d’Etude Primaire élémentaire) en 2007, j’ai été au collège à Djekanou à 5 kms à pied de chez moi. J’ai arrêté en classe de 4e car je n’avais plus les moyens financiers. Pendant 2 ans, je n’ai rien fait et j’allais au champ dans les plantations de cacao et de palmier de mes parents. A l’époque, je n’avais aucune idée des cultures maraîchères et de la conduite d’un jardin.

Comment es-tu arrivé à l’EFA ?

Un jour, mon petit frère Christophe a rencontré M. Denis, formateur à l’EFA d’Assinzé, pendant la sensibilisation et a décidé d’aller à l’EFA. Après une semaine, il m’a raconté ce qu’il allait apprendre : des choses que nous ne connaissions pas sur l’agriculture et j’ai vu que c’était une bonne chose et l’occasion de faire des moyens financiers. J’ai donc décidé de m’inscrire aussi. J’ai fait les 3 années avec mon frère et d’autres amis.

Qu’est ce que l’EFA t’a apporté ?

Au début, on me disait que l’EFA était l’école de ceux qui ne connaissent rien à l’école. Aujourd’hui, ce n’est pas vrai car j’ai des camarades qui ont continué leurs études après l’EFA jusqu’au bac. Moi même, j’ai changé dans mon éducation et mon comportement par rapport à mes camarades et mon entourage. Aujourd’hui, je n’ai plus de problème financier avec mes parents, je suis autonome même si je vis toujours chez eux. Je ne participe pas financièrement au foyer mais j’aide sur les plantations et au champ en travaillant et en donnant des conseils à mon père.

Pourquoi as-tu décidé de t’inscrire à l’IFERA ?

En m’inscrivant à l’IFERA, je souhaite ensuite faire un grand élevage de poulets mais aussi faire d’autres élevages pour diversifier et éviter les problèmes. J’aimerais voir des élevages d’animaux que je n’ai jamais vus depuis ma naissance comme l’élevage d’oies. Je ferai moi-même mes cultures pour préparer mon aliment.
Pour créer mon élevage, je compte faire des cultures maraîchères. J’ai déjà fait la culture de tomates, la qualité était au rendez-vous mais pas les prix de 250 Francs/kg (0,38€/kg). En ce moment, j’ai une culture de soja en place sur 800m² car son cycle est très court et j’ai déjà un acheteur, un éleveur de porcs. Si les conditions sont bonnes et que le prix de 1000 Francs/kg (1,52€/kg) se maintient, je peux prévoir un bénéfice de près de 300 000 Francs (456€).

En savoir plus sur le projet

Ces témoignages peuvent également vous intéresser

Des bénéficiaires nous racontent leurs récoltes

Des bénéficiaires nous racontent leurs récoltes

KENYA

Joseph, coordinateur de projet en Casamance

Joseph, coordinateur de projet en Casamance

09/2018

Florette, bénévole chez SEED Foundation depuis 2013

Florette, bénévole chez SEED Foundation depuis 2013

06/2018

George, bénéficiaire du projet au Congo Brazza

George, bénéficiaire du projet au Congo Brazza

03/2018

Mentions légales
Contact
© 2018 SEED Foundation. All Rights Reserved.

SEED Foundation est un fonds de dotation composé d’entreprises et de particuliers mécènes finançant des projets issus de l’agriculture familiale menés en Afrique par des associations.

SEED Foundation
55, Bd Bineau
92200 Neuilly-sur-Seine
FRANCE
Tél : (+33)1 47 57 97 48
contact@seed-foundation.org