Fertiliser grâce aux plantes de brousse AP9-1

By 21 janvier 2017Non classé

Fertiliser grâce aux plantes de brousse

51000
budget total
24
mois d'action
29
du projet est financé par SEED Foundation
Localisation

République du Congo – Brazzaville, arrondissement de Madibou

Dates du projet

Janvier 2017 – décembre 2018

Partenaires
ESSOR et AGRIDEV
Bénéficiaires

350 maraîchers de la périphérie sud de Brazzaville dont 45% de femmes

Cœur du projet

Une ressource en abondance et inexploitée

Dans la zone périurbaine de la capitale de la République du Congo, la majorité de l’économie est tournée vers l’approvisionnement alimentaire de Brazzaville. L’agriculture périurbaine subit une forte pression foncière et sur les ressources naturelles (eau, sol, plantes), qui affecte l’environnement, la santé publique et la sécurité alimentaire. Pourtant cette zone a une forte biodiversité au niveau de la flore, avec la présence de plantes locales de brousse présentant de nombreux intérêts pour l’agriculture : plantes aux propriétés fertilisantes qui pourraient se substituer aux engrais chimiques importés, ou aux propriétés insectifuges ou insecticides.

Tester et expérimenter

Le projet vise à améliorer la production et à valoriser les plantes locales, notamment les légumes feuilles et les plantes locales de brousse. Pour cela, le renforcement des compétences, via les techniques agroécologiques, permettra aux maraîchers d’améliorer leur production de légumes feuilles, sur les plans quantitatifs et qualitatifs, et ainsi d’augmenter leurs revenus.

Principales actions

 Agroécologie

Privilégier des techniques agroécologiques en utilisant les ressources végétales locales présentes en abondance dans les espaces non cultivés de la périphérie de Brazzaville. Ces techniques visent à se substituer à l’utilisation d’engrais chimiques et de produits phytosanitaires importés et nocifs pour l’environnement.

 Formation

Renforcer les compétences des producteurs par la méthodologie de Formation Agricole Participative développée par ESSOR. Il s’agit d’une formation professionnelle agricole, théorique et pratique, qui permet aux participants d’acquérir une mentalité d’agriculteurs-expérimentateurs.

Étant donné que le projet a commencé depuis moins d’un an, il est très bien avancé et structuré. Les prochaines étapes sont bien conçues et programmées en prenant en compte toutes les variables.

Jeremy de Pierson ExportSuite à sa visite sur le projet

"J’ai définitivement tourné le dos aux engrais et pesticides chimiques et les innovations promues par le projet ont augmenté mon revenu trimestriel"

GeorgeBénéficiaire du projet
Lire le témoignage de JeremyLire le témoignage de George

Résultats attendus

50% des producteurs ont réduit leur utilisation de pesticides chimiques et privilégient l’emploi de biopesticides naturels réalisés à partir de ressources végétales locales.
5 actions d’achat d’intrants et de vente de légumes groupées sont initiées.
 10 unités productives ou TPE en activité fournissent aux maraîchers des services ou des biens basés sur l’agroécologie et la valorisation des ressources naturelles locales.

Ces projets pourraient également vous intéresser

Appuyer les transformatrices de tomates

Appuyer les transformatrices de tomates

BÉNIN

Regrouper les transformatrices de tapioca en coopératives

Regrouper les transformatrices de tapioca en coopératives

BÉNIN

Transmettre des techniques culturales par des films

Transmettre des techniques culturales par des films

BURKINA FASO

Produire et consommer local et biologique

Produire et consommer local et biologique

SENEGAL

Mentions légales
Contact
© 2018 SEED Foundation. All Rights Reserved.

SEED Foundation est un fonds de dotation composé d’entreprises et de particuliers mécènes finançant des projets issus de l’agriculture familiale menés en Afrique par des associations.

SEED Foundation
55, Bd Bineau
92200 Neuilly-sur-Seine
FRANCE
Tél : (+33)1 47 57 97 48
contact@seed-foundation.org