Burkina Faso - Services innovants pour développer la production agricole


Des services innovants pour développer la production agricole des petits exploitants

Burkina Faso - Province de la Gnagna

Contexte

Au Burkina Faso, l'agriculture et l'élevage jouent un rôle économique majeur, occupant respectivement 80% et 35% de la population active. Malgré cela, les problèmes de malnutrition sont récurrents dans le pays : la FAO évalue à 30% la proportion de burkinabés n’ayant pas un accès adéquat à une alimentation de base.

Dans la province de la Gnagna, située dans l’Est du Burkina Faso, la grande majorité de la population vit de l’agriculture et de l’élevage. Mais ces familles rurales, très isolées, sont confrontées à des contraintes majeures qui rendent leurs activités peu productives : irrégularité des pluies et faible maîtrise de l’eau, dégradation des ressources naturelles et appauvrissement des sols, difficultés d’accès au crédit, etc.

Pour venir en aide à ces producteurs, bien souvent livrées à eux-mêmes pour conduire leurs activités, SEED Foundation a décidé de soutenir un projet qui vise à accompagner les petits exploitants tout au long du processus de production, de transformation et de commercialisation de leurs cultures, en leur donnant notamment accès à des services innovants.


Résumé du projet

Objectifs

Le projet vise à redynamiser la production et l’élevage afin de permettre aux familles d’améliorer leur alimentation et de développer durablement leurs revenus, tout en utilisant des techniques efficaces et respectueuses de l’environnement.

Le projet favorisera la mise en place des services locaux innovants répondant aux besoins des producteurs tout au long des différentes étapes de leurs activités, ce qui leur permettra de développer leur production agricole, de mieux vendre leurs récoltes et d'améliorer ainsi leurs conditions de vie.
Le projet a également pour but de consolider les organisations locales pour qu’elles puissent accompagner efficacement et durablement ces producteurs dans le développement de leurs activités.

Actions

 Faciliter l’accès des producteurs aux intrants (semences, engrais, aliments pour bétail, produits vétérinaires) pour qu’ils améliorent et diversifient leurs activités agricoles et d’élevage.

 Former les agriculteurs afin de leur permettre d’augmenter leur production agricole et de développer d’autres activités génératrices de revenus, tout en préservant l’environnement :

- formation de 1500 femmes aux techniques d’embouche (pratique consistant à nourrir le bétail avec des herbes ou des plantes permettant un engraissage rapide),

- mise en place de 8 champs expérimentaux pour faciliter l’accès des petits producteurs isolés à l’innovation,

- formation et équipement de comités de gestion des ressources naturelles pour promouvoir les techniques de défense et de restauration des terres dégradées.

 Améliorer les techniques de conservation et de transformation des récoltes :

- développement de dispositifs de warrantage, un système de crédit garanti sur le stock des récoltes,

- mise en place d’une plateforme multifonctionnelle pour la transformation des céréales en farine : permettra à 700 femmes de gagner deux à quatre heures d’activité par jour, d’alléger la pénibilité de leur travail et d’augmenter la scolarisation des filles.

 Multiplier les débouchés pour la commercialisation des récoltes et du bétail pour des revenus réguliers.


(Apparaissent en noir les activités tout particulièrement soutenues par SEED Foundation)


Bénéficiaires

Bénéficiaires directs : 8 200 petits producteurs agricoles vulnérables et isolés de la Province de la Gnagna, dont 7 800 femmes.

Bénéficiaires indirects : les 307 000 habitants des 7 communes de la province de la Gnagna concernées par le projet.

Les bénéficiaires et leurs organisations seront impliqués à toutes les étapes et formés tout au long du projet afin de garantir leur autonomie et la pérennité des activités.
Fiche projet

Pays : Burkina Faso

Objet : Développer les revenus de petits exploitants dans la province de la Gnagna

Bénéficiaires : 8 200 petits producteurs agricoles, dont 7 800 femmes

Durée du projet : juillet 2012 - juin 2015

Partenaire Français : SOS SAHEL France

Partenaire local: SOS SAHEL Burkina Faso
Localisation :



Témoignage de Dabourgou, bénéficiaire de la plateforme multifonctionnelle