Sénégal - Production et commercialisation d'huile de palme


Appuyer la production et la commercialisation d’huile de palme et huile de palmiste dans la communauté rurale de Ouonck


Sénégal - Casamance

CONTEXTE

Dans la communauté rurale de Ouonck, avec une population de 10 544 habitants dont 53% de femmes, l’exploitation du palmier est spécifiquement l’affaire des femmes organisées au niveau des villages en Groupements de Promotion Féminine.

La filière du palmier (avec comme sous-produits l’huile de palme et l’huile de palmiste, vin de palme, etc.) est l’une des plus importantes sources de revenus dans la région notamment en période de soudure (période précédant les premières récoltes) où les besoins se font le plus sentir. Cependant, le manque d’équipement adéquat, les facteurs naturels (salinisation des sols, sécheresse, feux de brousses) et l’action anthropique (coupe de bois d’œuvre, etc.) sont autant de menaces qui pèsent sur cette filière.

COEUR DU PROJET

Le projet repose sur l’idée qu’exploitation économique des ressources naturelles et préservation de la biodiversité sont indissociables pour être pérennes. Ainsi, il cherche à promouvoir une économie rurale solide, reposant sur la préservation et valorisation des ressources naturelles, la promotion des matériaux et des compétences locales, et l'élargissement des sources de profits pour les populations résidentes.

Voici les objectifs :

Augmenter en qualité et quantité la production d’huile de palme et d’huile de palmiste des neufs groupements féminins de la communauté rurale de Ouonck.
  • Réalisation d'une étude pour obtenir une caractérisation fine des pratiques et des huiles produites ;
  • Elaboration participative d'un cahier des charges pour "l'huile de palme/iste durable" ;
  • Appui-suivi des groupements dans la mise en oeuvre du cahier des charges : équipements, conseil technique, contrôle, etc.

Apporter un renforcement technique et un appui organisationnel aux acteurs de la filière.
  • Formation des groupements dans l'entretien et la maintenance du matériel ;
  • Mise en relation des groupements avec les centres de service régionaux pour l'aide à la préparation de dossiers pour accéder au crédit, aux conseils, etc.

Valoriser sur les circuits de commercialisation rémunérateurs l’huile de palme et l‘huile de palmiste des neufs groupements.
  • Analyse des circuits de commercialisation et recherche des marchés porteurs ;
  • Campagne de communication : publicité autour de la démarche de qualification à Ziguinchor ;
  • Appui à la recherche de FRA (autorisation de fabrication et de commercialisation) pour la certification des produits.

Reboiser la zone de transition des neuf villages du projet à l’aide de palmiers à huile.
  • Concertation multi-acteurs autour de l'utilisation des ressources issues de l'écosystème forestier : définition de règles consensuelles d'accès aux ressources, formalisation et reconnaissance institutionnelle ;
  • Suivi de l'application des arrangements établis.

BENEFICES ATTENDUS

Les impacts
  • Le rendement d’huile de palme augmente de 20%.
  • Les 9 groupements sont dotés de règles internes de fonctionnement et tiennent régulièrement des réunions. Au moins 3 des 9 groupements accompagnés accèdent à l’un des services disponibles dans la région de Ziguinchor (crédit, conseil).
  • Plus de 80% de la production est commercialisée.
  • La densité et diversité des arbres de la zone de transition objet des mesures conservatoires cessent de diminuer.

Les bénéficiaires
Neuf groupements essentiellement composés de femmes (500 femmes) sont les bénéficiaires directs de ce projet ; Environ 500 ménages, ce qui représente environ 3 500 personnes sont considérés comme bénéficiaires indirects.
Fiche projet

Pays : Sénégal

Durée du projet : juillet 2014 - juin 2016

Partenaire : Grdr Migration - citoyenneté - développement

Partenaire local : Groupement d’intérêt économique Kadiamor

Localisation :



Les dernières nouvelles

Avancement du projet

Témoignage de Kadhy, secretaire du groupement économique de Kadiamor