Congo - Apiculture durable



Autonomisation des membres des communautés autochtones par la professionnalisation de leurs pratiques apicoles

République du Congo - Départements de la Sangha et de la Likouala

CONTEXTE

Au Nord de la République du Congo, situées au cœur d’une vaste région forestière, de nombreux membres des communautés autochtones quittent aujourd'hui le milieu forestier pour gagner les milieux citadins, parfois chassés par l'exploitation forestière.
La récolte de miel grâce aux essaims sauvages fait partie des activités génératrices de revenues. Cependant, les méthodes actuelles de récolte du miel ne sont pas durables : la récolte se fait en enfumant ou en brûlant les essaims, voire, parfois, en abattant l’arbre qui porte l’essaim. Le miel ainsi produit est de mauvaise qualité, donc vendu peu cher, il se conserve mal, et le mode de production est très agressif car il tue beaucoup d’abeilles dans son processus. De plus, la quantité de miel récoltée par ruche est faible.

COEUR DU PROJET

Voici les principales activités prévues :

Formation à des techniques améliorées de production de miel
  • Fabrication par les artisans de matériels et équipements apicoles en vue de leur distribution dans des kits (tenues, enfumoirs, balayettes, couteaux à désoperculer, bottes et gants) ;
  • Construction de ruchers-école pour les sessions de formations auprès des 22 bénéficiaires. 2 moniteurs seront sélectionnés parmi ces derniers afin d’assurer l’accompagnement des formations lors du départ des formateurs.
Encadrement post-formation et accompagnement
  • Construction et encadrement des membres des communautés autochtones apiculteurs dans l’exploitation de leurs ruches individuelles ;
  • Suivi et amélioration des pratiques de production, récolte, conditionnement et commercialisation ;
  • Création d’une miellerie (lieu de désoperculassions, d’extraction et de stockage du miel) pour traiter et conditionner le miel.
Commercialisation en circuit court
  • Initiation à l’économie de la filière du miel ;
  • Création d’une structure chargée de la commercialisation ;
  • Information des populations sur les vertus du miel via la radio communautaire ;
  • Suivi des performances commerciales.

BENEFICES ATTENDUS

Les impacts
  • Une augmentation de la quantité et de la qualité du miel.
  • 50% d'augmentation des revenus attendus d'ici 2017.
  • Une réduction de la destruction des essaims.
  • 25% d'augmentation de la consommation et de l'utilisation de miel.

Les bénéficiaires
22 membres des communautés autochtones seront choisis sur motivation pour suivre la formation, construire leurs propres ruches et de participer à tous les travaux liés à la mise en œuvre du projet. Parmi ces participants, 2 seront sélectionnés pour devenir moniteurs.
Indirectement, les familles des producteurs et les autres membres des communautés autochtones qui seront formés par le premier groupe profiteront des bienfaits du projet.
Fiche projet

Pays : République du Congo

Durée du projet : novembre 2015 - octobre 2017

Partenaire : Apiflordev

Partenaire local : Congolaise Industrielle des Bois

Localisation :



Les dernières nouvelles

Résultats de la 1ère mission réalisée